From 94 to 2011

En battant Everton au dernier match, Newcastle a égalé son record d’invincibilité pour un début de saison dans la plus haute division. Prochain match chez le leader Manchester City. Dur, dur.

En attendant on peut se permettre un sympathique moment de nostalgie car il existe un intéressant parallèle avec la saison 94-95. En août 94, tout comme cette saison, Newcastle débute sa deuxième campagne de Premier League après avoir été promu en 93. Kevin Keegan règne déjà comme un héros local après avoir sauvé le club d’une chute en 3ème division. Emmené par le duo infernal de Cole et Beardsley, un des plus prolifique de l’histoire de la Premier League, Newcastle finira 3ème en 94. Une performance inimaginable de nos jours pour un nouveau promu grâce notamment à une saison de Cole à 41 buts (34 en championnat).

Andy Cole et Peter Beardsley c'est 65 buts en 93-94 puis 30 en 94-95 avant le départ de Cole pour MU en cours de saison.

Durant l’été, le recrutement se fera principalement en défense avec les arrivées du belge Philippe Albert et le Suisse Marc Hottiger. L’équipe est tellement bien rodée aux autres postes que les Magpies enchaîneront 6 victoires à la suite les propulsant en haut du tableau. Marquant 4 buts ou plus devant son public à trois reprises.

Début de saison 1994

11 matchs, 9 vitoires, 2 nuls, 0 défaites, 29 pts, 29 buts marqués, 10 encaissés

Début de saison 2011
11 matchs, 7 victoires, 4 nuls, 0 défaites, 25 pts, 17 buts marqués, 8 encaissés

La série prendra fin le 29 octobre 94, à Manchester justement mais contre United avec une défaite 2-0.

En janvier, les Magpies perdront leur numéro 9. £6 million plus l’ailier Keith Gillespie, une offre impossible à refuser? Ce scénario est bien familier lui aussi mais à la différence que l’ambition du club à l’époque était bien plus évidente. Ce n’est pas pour dire que les fans n’étaient pas en colère, au contraire. A l’annonce du transfert de nombreux supporters viendront montrer leur colère devant le stade ce qui donnera lieu à une des images les plus mythique de l’ère Keegan. L’ancien double ballon d’or viendra en personne sur les marches de St James’ Park expliquer cette décision et rassurer les foules. Inutile de garder un Cole lorgnant vers d’autres horizons. Les fonds aideront une poussée vers le titre dès la saison suivante en faisant venir Les Ferdinand, David Ginola et plus tard Alan Shearer.

Un léger regain de forme immédiatement après le départ de son renard des surfaces, n’empêchera pas Newcastle de peiner en deuxième moitié de saison, une 6ème place un peu sur les rotules et  une qualification européenne ratée de peu.

Groupe de 1994-94 (6ème, 72 points)
Srnicek, Hooper, Watson, Neilson, Venison, Albert, Howey, Peacock, Beresford, Elliott, Hottiger, Bracewell, Beardsley, Fox, Lee, Clark, Sellars, Cole (Gillespie), Allen, Mathie, Kitson

Groupe de 2011-12
Krul
, Harper, Elliot, Simpson, Raylor, Perch, Coloccini, Saylor, Williamson, Santon, Ferguson, Obertan, Cabaye, Tioté, Ben Arfa, Guthrie, Gosling, Smith, Gutierrez, Marveaux, Ba, Best, Lovenkrands, Sh. Ameobi, Sa. Ameobi

Évidemment il n’est pas question de s’enflammer, juste se rappeler que l’avenir de cette saison ne se jouera pas sur les 3 prochains matchs mais sur le genre de matchs joués jusqu’à présent.

Vidéo bonus:

Article suivant
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s